Actualités / Tatouages Polynésiens : La légende des premiers Hommes

Tatouages Polynésiens : La légende des premiers Hommes

- Publié le 22 décembre 2018

Dans la culture polynésienne, le Tatouage remontrai à la nuit des temps. Lorsque le Créateur, le père des Dieux et des mondes créa le premier homme : Ti’i.

 

L’histoire de Ta’aroa dans la légende polynésienne

 

 

Ta’aroa, c’est ainsi qu’était nommé le père des Dieux, le créateur du premier homme. Il le créa en le faisant remonté du monde « du dessous » recouvert de sable et l’appela Ti’i. Il lui donna une femme qui avait deux visages (devant et derrière) : Hina Maha’i Tua Mea (celle qui apaise toute chose). Ensemble ils eux un enfant, une jolie petite fille : Hina Ere Ere Manua (Hina au caractère impétueux). Suite à cela, ils en ont eu encore et encore, et la Terre se peupla petit à petit.

Mais le Créateur avait deux frères : Mata Mata Arahu (qui imprime avec du charbon de bois) et Tu Ra’i Po (qui réside dans le ciel obscur). Ceux-ci découvris un jour la jeune et belle Hina qui sommeillait au pied d’un arbre à l’intérieur d’un domaine qui empêchait tout contact.
Le matin suivant, subjugués par sa beauté, ils décidèrent de l’enlever en tentant de l’amadouer avec de belles et douces paroles sur le futur si merveilleux qu’elle pouvait avoir avec eux. Mais Hina, sous les obligations de ses parents, refusait de parler à des inconnus, et leur suggéra de partir, ou alors ils devraient subir la colère de son père.

Ne pouvant accepter leur échec. Les deux frères partir aux quatre coins de la Terre, cherchant les cadeaux les plus beaux qu’ils pouvaient trouver, et revinrent le lendemain les bras chargés de fruits rares, de colliers, de perles… Mais Hina déclina à nouveaux leur offre.

 

Les premiers tatouages polynésiens

Les deux frères faisaient partis d’une tribu très spéciale, celle des Dieux Artisans. C’est ainsi qu’ils décidèrent de leur demander conseils. Ils trouvèrent le Créateur des dessins, des couleurs des poissons et coquillages, le Dieu Tohu (celui qui prophétise), qui leur apprit l’art de la beauté. Tohu créa quelque chose de nouveaux pour eux : le Tatouage.  Il créa les outils et l’encre bleu, afin d’embellir leurs corps.

Les deux frères s’ornèrent d’un motif : Tao Maro Mata, symbolisant la séduction, et retournèrent danser près de la jeune Hina.

Voyant les merveilleux motifs ornant les corps des deux frères, Hina fut émerveillée par leur beauté et décida de renoncer à obéir à ses parents. Elle s’enfuit avec eux. Ainsi elle se tatoua également le corps et depuis ce jour les humains se tatouèrent afin d’attirer la bienveillance des dieux et séduire leur bien aimé.

 

Source de la photo : VERONIQUE DURRUTY